Jeune Lauréat Rolex 2014

Hosam
Zowawi

Guerre aux superbactéries

Hosam Zowawi Hosam Zowawi

La résistance aux antibiotiques menace le monde entier. Hosam Zowawi contre-attaque avec la science et une campagne de sensibilisation destinée aux pays du Golfe.

Hosam Zowawi lutte contre un tueur en série. Dans son laboratoire de Brisbane (Australie), il étudie l’un des agents pathogènes les plus meurtriers jamais identifiés. Issue d’une souche nosocomiale très courante, cette bactérie multirésistante pratiquement invincible est emblématique de la bataille que mène le jeune scientifique arabe contre l’un des dangers majeurs qui menacent l’homme en ce XXIe siècle.

Les superbactéries résistantes aux antibiotiques se multiplient dans tous les pays du monde, notamment ceux du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Koweït, Qatar, Oman et Bahreïn). Sont en cause la prescription abusive de ces médicaments, leur vente libre dans certaines pharmacies, une hygiène des mains lacunaire dans les hôpitaux et les cliniques, l’essor du tourisme et une population peu au fait des risques encourus.

Hosam Zowawi veut d’une part développer, perfectionner et commercialiser les tests de résistance aux antibiotiques les plus rapides et les plus complets du monde, et d’autre part expliquer au grand public et au personnel de santé combien le danger est grand – et comment le prévenir.

« Mourir d’une infection courante ou de blessures mineures est loin d’être une fantaisie apocalyptique. L’ère postantibiotique est de l’ordre du probable. »

OMS, avril 2014

Antibiotiques et résistance bactérienne

Une coursecontre la montre

Type d’antibiotique

  • 1928Pénicilline

    En 1928, le bactériologiste britannique Alexander Fleming découvrait l’un des premiers antibiotiques, ce qui allait changer radicalement le cours de la médecine. Dans une boîte de Petri, il avait fait pousser des cultures de staphylocoques dorés, bactéries aussi bien responsables d’irritations cutanées que de pneumonies ou d’infections sanguines mortelles. Alexander Fleming s’est rendu compte qu’une toxine sécrétée par un champignon du genre Penicillium était capable d’anéantir la bactérie. La pénicilline était née. Même s’il a fallu attendre les années 1940 pour qu’elle soit produite à l’échelle industrielle, elle a rapidement été prescrite dans le monde entier pour lutter contre toute une série d’infections bactériennes.

  • 1948Céphalosporines

    Les céphalosporines sont elles aussi des dérivés d’une moisissure. Deuxième grande classe d’antibiotiques à avoir été découverte, elles ont été mises au point entre 1945 et 1948. Divers types de céphalosporines – on parle parfois de « générations » – à l’activité bactérienne différente ont été développés. Les céphalosporines sont utilisées en cas d’infections graves, par exemple la méningite et la septicémie.

  • 1975Carbapénèmes

    Les carbapénèmes, qui ont été mis au point au moment où la résistance à la pénicilline voyait le jour, sont souvent considérés comme le traitement de dernier recours. Ces puissants antibiotiques sont utilisés en cas de graves infections qui, parce qu’elles sont souvent associées à l’usage d’appareils tels que les ventilateurs et les cathéters intraveineux, sont généralement contractés en milieu hospitalier. La résistance aux carbapénèmes constitue dans le monde entier une menace sanitaire majeure.

  • 1980Fluoroquinolones

    Les fluoroquinolones sont des antibiotiques synthétiques à large spectre. Ils figurent parmi les antibiotiques les plus largement utilisés dans le monde, tant chez l’homme que chez l’animal, et à des fins tant thérapeu—tiques que prophylactiques. L’emploi abusif des fluoroquinolones est responsable de la rapide propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques.

  • Très peu de nouveaux antiobiotiques sont au stade de développement avancé

    La principale raison est économique. En effet, les antibiotiques sont prévus pour être administrés durant quelques jours seulement, contrairement à d’autres types de médicaments plus lucratifs qui, eux, sont prescrits à vie pour traiter des maladies chroniques, l’hypertension par exemple. Les différentes réglementations sur les médicaments constituent un frein supplémentaire – il peut se passer des années avant qu’un antibiotique soit mis sur le marché alors qu’il faut moins de temps pour qu’une résistance se développe. Face à ces obstacles, l’industrie pharmaceutique, qui évolue dans un environnement très concurrentiel, est peu encline à miser sur de nouveaux antibiotiques. La résistance aux antibiotiques est pourtant une triste réalité : tout comme c’était le cas avant la découverte de la pénicilline, les patients peuvent mourir d’une infection mineure, d’une petite blessure ou d’une bactérie contractée en milieu hospitalier.

Aucun nouvel antibiotique majeur n’a été mis au point ces trente dernières années

  • 1928
  • 1948
  • 1975
  • 1980
  • Découvertes
    au point mort

Source : Organisation mondiale de la santé

Une menace mondiale

Échecs Thérapeutiques

signalés pour des infections courantes dans de nombreux pays

La gonorrhée pourrait devenir incurable dans

36 pays

La résistance aux antibiotiques

atteint un « niveau alarmant » dans le monde, d’après l’OMS

48 000

personnes décèdent chaque année en Europe et en Amérique du Nord d’infections résistantes aux médicaments

Photographie : CDC

Une menace mondiale

Aucun nouvel antibiotique

n’a été commercialisé depuis les années 1980

500 000

cas de tuberculose ne répondant pas aux traitements sont recensés chaque année dans le monde

Les pays du Golfe tout comme d’autres pays font face à un risque accru de superbactéries dû à l’abus d’antibiotiques, à la mobilité des personnes en hausse et à une

mauvaise information du public

« La résistance aux antibiotiques menace les progrès de la médecine moderne »

OMS

Les campagnes de sensibilisation sur la résistance aux antibiotiques

sont pratiquement inexistantes dans la région du Golfe

Photographie : CDC

Visionner la vidéo

Hosam Zowawi, Jeune Lauréat Rolex 2014, décrit son projet visant à combattre la résistance aux antibiotiques et empêcher ainsi la perte de l’un des piliers de la médecine moderne.

Le temps presse

Chaque jour dans le monde, les médecins doivent décider de l’antibiotique à utiliser pour sauver un patient – souvent sans savoir si cet antibiotique va avoir l’effet escompté.

Pour en finir avec ces incertitudes, Hosam Zowawi et son équipe proposent deux tests de dépistage des bactéries résistantes aux antibiotiques. Son test Rapid Superbug permet d’identifier dans les bactéries les gènes inhibant l’action des antibiotiques. Les résultats de ce test aideront les médecins à choisir le bon traitement – et ainsi à prolonger la durée de vie des antibiotiques de dernier recours.

Rapide et précis, le test détecte un plus large spectre de gènes bactériens de résistance que n’importe quel test actuellement sur le marché. De plus, il livre des résultats clairs en trois à quatre heures, contre plusieurs jours pour les tests actuels. Une fois validé en Australie, le Rapid Superbug sera soumis à des essais sur le terrain dans les pays du Golfe. Si ces essais sont concluants, le test pourrait ensuite être commercialisé et utilisé dans les hôpitaux, les cliniques et chez les médecins du monde entier. Le second test de Hosam Zowawi identifie les antibiotiques dont la structure est dégradée ou détruite ainsi que la bactérie responsable de cette atteinte.

Il permettra aux médecins, responsables d’hôpitaux et planificateurs sanitaires d’étudier comment les infections résistantes aux antibiotiques se propagent et de cibler les zones requérant des mesures prioritaires.

Le troisième volet du projet de Hosam Zowawi consiste à inviter le grand public et les professions médicales à lutter avec lui contre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Conscient que le recours abusif aux antibiotiques tant par les patients que par le personnel médical est la conséquence d’un manque d’information, le jeune chercheur veut mettre en place une ambitieuse campagne de sensibilisation dans les pays du Golfe.

Pour ce faire, il compte utiliser les réseaux sociaux – moteurs essentiels du progrès social dans la région –, mais aussi la télévision, la radio et la presse pour prévenir la population des risques mortels encourus à cause de la surconsommation d’antibiotiques.

Mon rêve est de sauver des vies

« Pas seulement la vie des patients actuellement hospitalisés dans le Golfe et le reste du monde, mais aussi celle des personnes qui auront besoin d’antibiotiques dans un avenir lointain. Ce rêve va de pair avec un sentiment d’urgence, et de profonde responsabilité », confie Hosam Zowawi. « Mais j’ai également la certitude que si nous partageons nos connaissances, nous pourrons empêcher la disparition de médicaments si précieux pour la vie », poursuit-il.

Face à face avec une bactérie tueuse

Dans un laboratoire de Brisbane (Australie), Hosam Zowawi étudie un agent pathogène très courant en milieu hospitalier aujourd’hui devenu pratiquement invincible.

Hosam Zowawi

Jeune Lauréat Rolex 2014

En 1945 déjà, alors qu’il recevait (avec Ernst Chain et sir Howard Florey) le Prix Nobel de médecine, sir Alexander Fleming déclarait que les bactéries risquaient de développer une résistance à la pénicilline qu’il avait découverte.

Hosam Zowawi

Jeune Lauréat Rolex 2014

Les superbactéries résistantes à n’importe quel antibiotique pourraient faire revenir l’humanité à une époque où même une infection mineure était mortelle. Hosam Zowawi contre-attaque avec la science.

Hosam Zowawi

Jeune Lauréat Rolex 2014

Hosam Zowawi examine le colorant rouge caractéristique utilisé pour révéler la présence de bactéries résistantes aux antibiotiques. Ces bactéries se propagent de plus en plus dans les pays du monde entier.

Hosam Zowawi

Jeune Lauréat Rolex 2014

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation aux dangers de la résistance aux antibiotiques, Hosam Zowawi explique que le meilleur moyen d’éviter les maladies est de se laver correctement les mains.

Chacun de nous peut changer le monde

Rolex soutient les femmes et les hommes hors du commun qui sont déterminés à relever les plus grands défis de demain et dont les projets contribuent à changer le monde.

Découvrez l’univers des Prix Rolex

Suivez le projet de Hosam Zowawi qui, avec pour armes des tests rapides de dépistage et une grande campagne de sensibilisation, lutte contre les superbactéries. Rejoignez d’autres personnes du monde entier qui aident Hosam Zowawi dans son combat contre l’emploi abusif des antibiotiques.